Microbiote

C'est environ 100 000 000 000 000 de bactéries, 10 fois plus que le nombre de cellules d'un corps humain, mais il contient 1000 fois plus de virus, et encore 1000 fois plus de bactériophages, qui tous se nichent dans les villosités (comme une brosse) du gros intestin humecté par le mucus qu'il sécrète...


C'est un écosystème très ressemblant à celui dans lequel nous vivons.


Imaginez que chacune des espèces bactériennes (une centaine, appartenant à 5 grandes familles) est comme un des travailleurs de votre cité. Un boulanger, un notaire, un maçon, un informaticien... qui travaille pour la cité et qui reçoit salaire de la cité. Chaque travail est différent et le salaire pour une bactérie c'est l'alimentation qu'on lui fournit (qui s'appelle prébiotique) et qui est contenue dans la diversité (mot essentiel pour le microbiote) des aliments que nous consommons. C'est un système « gagnant-gagnant », qui produit de la santé.


Il est au carrefour de notre alimentation (en effet la conséquence la plus connue aujourd'hui d'un déséquilibre de cet écosystème est le surpoids et toutes  les maladies métaboliques comme le diabète...), de notre système immunitaire (la police qui prend soin de la cité) qu'il module (entraîne) en permanence, et de notre système nerveux (il est décrit comme notre deuxième cerveau, qui sait, peut-être notre principal cerveau !...? La sérotonine cette « fameuse hormone du bonheur » y est fabriquée pour pus de 80%...). Autant dire qu'il se mêle de tout !


Ce qui le perturbe, en diminuant la diversité des espèces bactériennes ( on aurait perdu 50% des espèces de nos microbiotes ces 30 dernières années!) et en le déséquilibrant, est en premier le stress, puis la pauvre diversité de nos alimentations, mais aussi les médicaments (antibiotiques et autres) et la pollution, mais encore une infection qui a été mal gérée par le système immunitaire (une salmonellose par exemple...), etc.


Nous le connaissons depuis environ 15 ans grâce aux techniques de séquençage du génome, qui analysent le code génétique des bactéries pour les identifier, les classifier, les dénombrer et ainsi évaluer sa qualité.


Nous avons un univers fascinant devant nous à explorer encore pendant de nombreuses années et beaucoup de recherches y travaillent activement. Nous avons déjà des pistes pour l'améliorer de façon sensible avec de grands bénéfices pour la qualité de vie et pour participer à la gestion des maladies de nos patients.

Praticiens proposant cette spécialité

Dr Marc Peignier

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter